• Le site Aléas philosophiques est personnel, ouvert à tout échange sur le fond.

    Il propose des indignations d'actualité, des analyses de circonstances, et établit des liens avec des travaux de recherche et des publications en mode Ē (Édition non-É). 

    A ce titre, il suggère de s'intéresser aux bouleversements en cours : changement de paradigme, prise en compte des nouvelles donnes.

    Une grande difficulté rencontrée ces dernières années est le dépérissement de la pensée critique, prise en défaut à plus d'un titre, ou réfugiée.

    Dans le contexte général de blocage actuel, il ne s'agit, en sorte, que de quelque goutte d'eau, de quelque bouteille à la mer.

    Le site est personnel : il s'autorise aussi quelques amusements, rebonds, écritures.

    NB  La fonction "commentaire" n'est pas ouverte. Cela ne mène à rien. Le site est par contre, disponible. La discussion est toujours ouverte, selon des modalités constructives : correspondance avisée, intervention directe sur le site, et écriture commune.

    Ce mode, on le sait, est marginal. N'empêche que d'autres pratiques sont possibles.

     

    Sait-on jamais : la trace a ses lois, et des archéologues passionnés, un jour lointain, s'acharnent à l'interpréter.

     

     Présentation de la RDPS : voir

     

     


  •  

    Prochainement.

     

    Le mode Ē (non-E)

     

     

     


  •  

    J’aime cette notion de « bien commun ».

     

    Le bien commun 

                                            Planète Terre vue de l'espace

     

     

    Comme tous les emblématiques de civilisation, elle mérite toutefois d’être revisitée. Ni l’axiologie, ni la sociologie ne vont de soi. En attendant que ce travail soit mené, attachons-nous à ce qui fait l’importance du partagé de la communauté.

    Du partagé réel, et non de sa fiction.

    Ce qui n’est plus à prendre à la légère, tant les dévoiements de ce fondement, qui devrait former lien et reliance, sont à l’œuvre.

    Ainsi de la possession matérielle, bien sûr. C’est une aberration que le profit et marché se soient approprié des milieux vitaux, et restent à l’œuvre pour d’autres conquêtes.

    Ainsi de la démocratie des idées et des rôles : ce qui, de principe, appartient à tous, devient l’affaire de quelques-uns, le privilège des prés carrés, le sujet des chasses gardées. La gourmandise des clercs est sans bornes. A eux, le sens, le soin, l’éducation, la pédagogie, le don et le commun, mêmes. Et la philosophie de ses propriétaires.

     

    Décidément, nous aurons beaucoup à faire, avec le bien commun.

     


  • Éducation nouvelle : rien de nouveau ?

     

     

     

    A propos des mondes parallèles

     

    Education nouvelle : rien de nouveau ?

     

    Les notes ne sont plus accessibles en ligne. Elles seront remplacées par un texte remanié.

     

     

     


  • Attention, ce blog est en restructuration. Merci de votre indulgence.

     Site en remaniement

                                                             Jeu de Bagatelle

     

    Ce blog n'est pas ouvert aux commentaires. Pourtant, ouvrir de nouveaux espaces de débat est souhaitable. C'est notamment la vocation première du site Phileduc, disponible à la co-expérience, pour ceux qui croient à un avenir de la pensée critique en éducation.

    Pour toute contribution dans ce sens, je vous remercie de me contacter à l'adresse : jean.agnes@laposte.net. 

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique