• Education et actions contre le racisme

    Dites, si c'était vrai ?

    http://www.educavox.fr/agenda-2/la-semaine-d-education-et-d-actions-contre-le-racisme-et-l-antisemitisme

    "la mission de l’école de faire acquérir à tous les élèves le respect de l’égale dignité des êtres humains, de la liberté de conscience et de la laïcité, il apparaît nécessaire de redonner une impulsion nationale forte aux actions éducatives menées dans le champ de la prévention du racisme et de l’antisémitisme, de la défense et de la promotion des Droits de l’Homme et des principes fondamentaux de la République."

    "Son objectif est de sensibiliser les élèves des écoles, collèges et lycées, à la prévention du racisme, de l’antisémitisme et de toutes les formes de discriminations. Les manifestations qu’elle favorise concourent à faire acquérir par tous les élèves le respect de l’égale dignité des êtres humains, quelles que soient leurs origines, leur condition, leurs convictions. Cette semaine est l’occasion de promouvoir la construction d’une société de justice, de tolérance, d’égal respect pour la dignité humaine et pour le vivre ensemble."

    Choouette

                      Derrière l'autre, il y a ...

     

                 Chouette, non ?

     

    Mais on en revient toujours au même point : "Qui éduquera les éducateurs eux-mêmes "?*

    Car ici comme en de nombreux cas, c'est la position magistrale qui l'emporte sur la co-expérience. L'éducateur est exempt de tout soupçon moral. Il peut, à ce titre, donner leçon. Si possible d'esprit critique et d'éthique.

    Car i faudrait s'attaquer non à la surface des choses, à coups de slogans et de "journées", de "semaines", mais au fond : derrière l'exclusion, il y a le principe d'exclusion, derrière le rejet ou le mépris de l'autre, il y a le principe de répulsion.

     

     * Sailer, Marx, Savater et alii...