• Maillage

    C'est une drôle de configuration que celle dans laquelle se déploie le discours scolaire actuel.

     

     

    Maillage

                                                                  Malaxeur unidimensionnel

    Parmi les inquiétudes sur l'avenir immédiat de la pensée éducative, l'absence de diversification et d'alternative, comme la connivence affichée au sein du milieu spécialisé, telle qu'elle est marquée dans le discours scolaire visible, pose une question redoutable.

    Le problème qui nous est posé est celui de la situation monopolistique d'une faction de l'opinion, qui semble, si l'on s'en tient aux principaux supports spécialisés, occuper le terrain sans contrepartie et confisquer l'ensemble de la problématique.

    Cette géographie se déploie essentiellement autour des milieux néopédagogistes et à partir de leurs médias. Elle constitue un formidable corpus permanent pour toute description et réflexion relative à l'idéologie "mainstream"  ou à la doxa scolaire.

    Il n'est pas non plus question là de s'inscrire en faux : soit que les contributions possibles en ce sens sont purement et simplement censurées (disons qu'elles "n'ont pas leur place dans la politique éditoriale"), même sous forme de droit de réponse, soit que les "commentaires" admis dans la logique des sites (les cartouches suivant les articles par exemple) ne font l'objet que de fins de non-recevoir. Tout le monde peut s'exprimer!

    A condition de ne pas troubler l'ordre établi, et surtout, de ne pas le remettre en question. "Tu nous fatigues avec tes questions". Nous voulons nous exprimer ou nous amuser. Ce qui n'est pas de l'ordre du débat en encore moins de la controverse.

    Les autres médias véhiculant les idées éducatives n'ont guère de visibilité ; quant aux organes confessionnels, ils se tiennent à carreau.  Qui ne dit mot consent.

    De la même façon que les principaux médias accessibles n'entretiennent pas en leur sein de posture de réflexivité critique sur leur propre fonction, il n'existe pas non plus de supports alternatifs, qui refléteraient le travail critique, à supposer qu'il en existe encore un. Qui lui aussi se terrerait.

     

    Maillage

    Ce phénomène constitue pourtant un défi d'ampleur pour la pensée éducative. Le danger est évident.

    Au-delà de la simple constatation de la tentative de "position monopolistique", et du travail de d'implantation d'une idéologie finalement conservatrice, il est possible pourtant de développer un appareil critique et analytique descriptif et interprétatif, qui ne pourrait être mis en œuvre que par une organisation compétente : or, ni dans le cadre des "sciences de l'éducation", ni dans celui des associations corporatives concernées, ou des mouvements parascolaires, cette question n'est aujourd'hui à l'ordre du jour.


    Tags Tags : , ,