• JMSD u nom des sept nains de Blanche Neige.

    Les Rois et les Nains

    Je ne me souviens pas (JNMSPD) du nom des quatre rois, des quatre reines et des quatre valets du jeu de cartes (mais les ordinateurs en gardent la mémoire écrite).


  •  Le titre de la rubrique est plagié. Nous ne serons ni le premier ni le dernier!

     

    Je me souviens de JJLB, en Avignon à l’été 68. Il s’agitait bien !

     

     

    Il y avait le Living Theatre

    – énorme choc culturel. L’événement n’a pas peu influencé nos années de théâtre action...

    Plus récemment, Je me souviens de sa collection d’obus gravés présentée dans l’expo « 1917 » à Metz.

     

     

     


  •  

    Prochainement.

     

    Le mode Ē (non-E)

     

     

     


  • Mai 68 : du plomb dans l'aile et de l'or éditorial ?

    Dans les starting blocks

    Passage il y a un mois au kiosque populaire du supermarché : déjà, un" cahier spécial", tout un chacun vendeur opportuniste envisage d'évoquer "mai 68"... Avec un peu d'avance sur le calendrier commémoratif : ainsi de la rentrée scolaire, de Noël, des Rois et de Pâques : bien avant l'heure.

    Nous avons été déjà bien servis par les clercs spécialistes en réécriture de l'histoire. Aujourd'hui en France, un président cynique aurait pensé à chapeauter l'affaire.

    Il faudra en tous cas s'attendre à ce que les hordes du papy boom amnésique et les jeunes ignorantistes se régalent de nostalgie hémiplégique, et collaborent sans honte à la cérémonie.

    C'est la coutume, la pataugeoire des idéologues, la loi du marché.

     

     PS "Penser Mai 68" (sic et pleurs). D'aucuns ne se sont pas gênés pour se positionner le plus vite possible. Avec un culot monstre. Voir : http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2018/02/15/31003-20180215ARTFIG00139-luc-ferry-penser-enfin-mai-68.php


  • Il est fait grand cas dans le discours public du moment de l'offensive médiatique d'un grand commis chargé de faire évoluer la chose scolaire vers des horizons adaptés aux exigences de la "nouvelle société".

    Un ministre ô ministre

    "Les français acquiescent" : propagande dixit. il s'agit en effet au principal d'une opération de communication et de détournement d'attentions, remarquablement menée, d'autant plus facilement qu'il n'y a guère de contradicteurs. 

    C'est un fait remarquable : tel grand serviteur tire son autorité du Prince, largement relayé par ses moyens d'information acquis d'emblée. Et les "commentaires".

    Pour nous, c'est non. On perd son temps.

    De tels personnages ne nous respectent pas. Pourquoi serions-nous sommés de les respecter ?