• Pépite

    Citation : " Comment allons-nous, nous autres intellectuels ? Sommes nous déprimés ? Sommes-nous unis par ce commun état d'âme ? Est ce la tristesse qui caractérise nos réflexions et qui imprègne nos échanges " https://www.franceculture.fr/emissions/repliques/la-vie-intellectuelle-en-france-etat-des-lieux

     

    « Nous autres intellectuels »

    Le mythe et le récit du pouvoir ont la vie dure!

     

    Remarque : titre savoureux, hyperbolique, et absurde : "Etat-des-lieux" : rien que ça...

     

    Et enfin : nous n'y pouvons rien, c'est écrit. Et imposé, sans... réplique possible

     

     


  • L'abaissement philosophique est corrélatif de la crétinisation. 

    Il est concomitant à la paupérisation.

     

    La dégringolade

    L'idiotie consentie à tous les échelons fait craindre, en effet, l'effondrement.

     

     


  • Il nous faut désormais faire le deuil de ce qui fut l'horizon de sens révolutionnaire du mouvement Freinet.

     

    Tombeau de Célestin  Freinet

     

    C'est pourtant déjà une vieille histoire, à laquelle nous n'arrivons pas à nous résoudre

    Les dernières nouvelles ne sont pas bonnes. L'année 2016 a commémoré, embaumé, fossoyé, en lieu et place de dynamiques de germination nouvelle. En 2017, on retiendra l'allégeance aux pouvoirs, la complaisance pour les idéologies.

    Nous qui avions cru - voulu croire - à une recrudescence possible des idéaux pédagogiques, à un éveil revigoré de la pensée critique en éducation scolaire, sommes tenus d'assister passivement à la banalisation des plus vigoureux messages.

    Tenue à distance, ou à l'inverse, absorbée dans le processus d'insignifiance pédagogique, cher aux stratèges de la pensée néolibérale, la pédagogie alternative à vocation sociale libératrice, est plus que jamais réduite à une option le plus possible minoritaire dans un monde où tout se vaut.

     

    - Pour rire un peu, un souvenir de "débat anecdotisé" : http://www.cahiers-pedagogiques.com/Freinet-un-neo-liberal

     

    Avertissement. Ces remarques hâtives ("genre blog") sont extraites du contexte de l'étude d'ensemble du phénomène de désamorçage des alternatives éducatives et pédagogiques, au profit d'une totalité boueuse.

     

     

     

     


  • Un monde sans nous ? 

     

    Des lieux et des espaces

     

    "En ces temps où tout se resserre, ici et ailleurs :

    Nous avons besoin de lieux pour habiter le monde !" (La parole errante)


  • Plus il y a de festivals, mieux on se porte (P Bertrand,  3 02 17).






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires